Sélectionner une page

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

j

écrit par Sylvain Naessens

quest-ce-que-le-growth-hacking
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Buffer
  • Gmail

Tu veux faire connaître ta solution ? Tu n’as pas le budget marketing de tes concurrents ? Alors comment peux-tu faire ? Dans cet article, je te propose de découvrir ce qu’est le Growth Hacking pour générer de la croissance pour ta startup.

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Pour faire simple, le Growth Hacking est une méthode d’itérations rapides basées sur les données utilisateurs dans laquelle tu mets en place différentes techniques marketing pour faire croître rapidement ta startup. Bon pas si simple en fait ! 😅 Ne t’inquiète pas. Tu vas comprendre.

Ce qui est intéressant avec le Growth Hacking, c’est que tu agis sur tous tes canaux marketing et sur l’expérience utilisateur dans sa globalité

Quelle est la différence entre le marketing et le Growth Hacking ?

Selon Sean Ellis qui a théorisé le Growth Hacking, ce n’est pas de l’anti marketing mais plutôt son évolution naturelle. L’unique objectif du Growth Hacker est la recherche de croissance. 

Dans le marketing traditionnel, le marketer met en place des actions marketing pour générer du trafic vers son site pour vendre son produit ou son service.

Par exemple, le marketer achètera du trafic avec des publicités payantes Google et Facebook. Il enverra ce trafic vers un site internet, et à partir de là les designers, les développeurs et les commerciaux s’occuperont du reste. Avec cette stratégie, tout le monde travaille en silo. Le marketing n’est pas intégré au produit. Et bien souvent ces simples techniques marketing d’acquisition payante ne suffisent pas ou ne marchent pas. 

Tandis que dans le Growth Hacking, le Growth Hacker analyse l’expérience utilisateur tout au long du funnel de conversion et met en place une stratégie qui est basée sur les données utilisateurs. Est-ce-que le visiteur sera converti en utilisateur ? Après avoir visité ton site pendant 2 minutes, est-ce-que le visiteur va s’inscrire ? Quel est ton taux de conversion ? Est-ce-qu’il va comprendre la valeur ajoutée de ta solution ? Deviendra-t-il un utilisateur récurrent ? Peux-tu tester les prix ? Mettre en place de la vente croisée ? Créer de la viralité ?

L’exemple de Dropbox

Pour mieux comprendre, prenons par exemple l’histoire de Dropbox, le célèbre service de stockage en ligne américain. 

Au tout début, Dropbox coûtait 5 $ par mois. Leur premier action marketing a été d’acquérir leurs utilisateurs avec des Google Ads. Devine quoi ? Ça n’a pas marché. Ils ont perdu des dizaines de milliers de dollars. Leur coût d’acquisition dépassait les 100 $ pour acquérir un seul utilisateur ! Un “Epic Fail”. Ils ont alors décidé de stopper l’acquisition payante et ils ont lancé un programme de parrainage. Plus tu invitais d’amis à utiliser Dropbox, plus tu avais d’espace de stockage gratuit. Cette stratégie a connu un succès incroyable. Elle leur a permis d’acquérir une base utilisateur massive et certains de ces utilisateurs sont devenus des utilisateurs payants. Voilà comment, en 2 ans, Dropbox est devenue une licorne. 

Tu vois, le Growth Hacking est très orienté « Produit » et dépasse de loin le cadre du simple marketing.  Les actions du Growth Hacker sont intégrées dans l’expérience utilisateur. Le marketing et le Produit sont liées. Ils ne font plus qu’un ! 

Les clés de la réussite du Growth Hacking

Avec le Growth Hacking, si tu veux réussir, toute ton équipe :  les growth hackers, les designers, les développeurs, doivent travailler ensemble pour mener des itérations rapides. Tu dois tester et améliorer chaque étape de ton funnel de conversion en continu : ta stratégie d’acquisition utilisateur, ton onboarding, ta rétention, tes ventes additionnelles. 

C’est de ça qu’il s’agit avec le Growth Hacking. Travailler en équipe. Et tester tout ce que tu peux tester et mesurer les résultats pour générer de la croissance. 

Conclusion

Pour résumer le Growth Hacking, c’est

  • la somme des itérations rapides 
  • basées sur tes données utilisateurs 
  • que tu réalises sur tout ton funnel de conversion
  • pour générer de la croissance.

Mais attention ! Puisque le Growth Hacking est basé sur les données utilisateurs, il faut donc que tu aies des… utilisateurs. Et oui ! Donc ne mets pas en place une stratégie Growth Hacking si tu n’as pas encore de traction. Concentre tes efforts sur l’acquisition de tes premiers utilisateurs et sur ton Product Market Fit. 

Et toi, as-tu mis en place des Growth Hacks pour ta startup ?

Écrit par Sylvain

Écrit par Sylvain

Je vous aide à lancer votre startup

Je suis passionné par le monde des startups, le product management, le product design, le lean startup et le growth hacking.

Mon but : aider 1 Million d’entrepreneurs ! Je sais. C’est un sacré objectif. Mais comme dirait Mark Twain : « Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait. »

Commentaires

[disqus_embed_code]

Vous pourriez aussi aimer

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Share This